Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Les dernières escapades...

La Trans-Territoire 2015: 75km de plaisir

Les photos de ce week-end sont disponibles ici: lien et la vidéo là: lien


Si je devais résumer en quelques mots notre week-end en Franche-Comté, ça serait par : hospitalité, gastronomie, panoramas, VTT, ambiance et gastronomie...

Il y a trois ans, lorsque j'étais en déplacement à Mulhouse, durant cinq mois tous les lundis et vendredis je passais devant les beaux paysages du Territoire de Belfort traversés par l'A36. En apercevant les sentiers serpentant au travers du relief vallonné et des monts très arborés, je n'avais qu'une seule envie, m'arrêter pour aller découvrir ce joli coin de France (Pour info. cette région est aussi le berceau de Peugeot et si vous êtes curieux, je vous invite à visionner cette archive qui racconte les usines de Sochaux en 1957 (lien)).

Le jour où Hugues nous proposa d'aller faire la Trans-Territoire et passer le Week-End dans son village natal qui se nomme Bourguignon et dont la seule prononciation vous met direct l'eau à bouche, c'est sans hésitation que j'ai accepté...

Le programme proposé se décomposait ainsi: départ vendredi soir, découverte des environs de bourguignon en VTT samedi matin, achat de fromage et autres cochonnailles l'après-midi, randonnée dimanche matin puis retour dimanche soir. Rien que ça !

C'est donc à douze, Éric GADIOT, Fréderic LIBS, Fréderic VALLET, Jean-Marc BRETON, Jean-Marie MILLION, Jérôme TERSAC, Julien TERSAC, Luc DEL CUERPO, Olivier BANCHAREL, Olivier DECOR, Patrick LEROY, et moi-même que nous débarquons vendredi soir dans la maison familiale de Hugues.
Ivan, un des frères ainsi que son amie sont également venus depuis les portes de l'Ardèche pour le Week-End participer à la randonnée. L'épouse de Hugues ainsi que ses deux enfants nous rejoindront plus tard.

Ce que je ne connaissais pas encore, c'était le programme de sa maman. Il se résumait ainsi: raclette et glaces maison pour vendredi soir, poulets fermiers rôtis et tartes aux fruits maison pour samedi midi, pâtes aux légumes accompagnée de jambon fumé à l'os et salade de fruits aux mille saveurs pour le samedi soir. Malheureusement je ne peux citer tout le reste car un seul compte rendu ne suffirait pas...

Après avoir rempli nos ventres de charcuterie et fromage fondu, c'est vers 1h du matin que nous nous glissons dans nos sacs de couchage et nous endormons sans grande difficulté.

Samedi 3 octobre : découverte des environs de Bourguignon

Le jour se lève illuminé par un beau soleil d'automne et nous découvrons le relief entourant la vallée de Bourguignon. C'est d'autant plus beau que la veille nous pouvions seulement apercevoir le découpage du relief dans la nuit sombre.

Après une bonne douche et un petit déjeuner copieux (ai-je besoin de le préciser) tout le monde est frais comme un gardon pour une petite mise en jambe. Ça démarre doucement par la traversée du village puis passons par des chemins forestiers et quelques singles jusqu'à longer une voie de chemin de fer entrecoupée par une départementale.

DSC07802

Plus loin, nous redescendons vers la vallée et traversons le Doubs avant de marquer une courte pause devant le Théâtre gallo-romain de Mandeure (lien). Le temps de prendre une photo de groupe et réparer une crevaison nous repartons.

Nous montons ensuite vers la Chapelle de Notre-Dame de Bonsecours et longeons le belvédère de Mandeure qui domine la vallée du Doubs de 485 mètres. La vue depuis la table d'orientation est superbe. Olivier profite pour ajouter deux géo-caches à son palmarès et plus loin une piste de cyclo-cross s'offre à nous pour un petit tour de piste.

DSC07821

La promenade se poursuit tranquillement sur de beaux chemins sélectionnés par Hugues et son frère. Jean-Marie défie Ivan lorsqu'une côte se présente à eux et on les perd de vue quelques minutes... Après une trentaine de kilomètres, nous rentrons tranquillement à la maison mais Vred n'ayant pas eu sa dose d'adrénaline décide de nous faire un back-flip ou plutôt un « back-flop » sur un skate parc en se réceptionnant sur son coude. Heureusement rien de grave.

Pour respecter le programme, l'après-midi est consacré à une petite virée pour acheter du bon fromage à Noirefontaine (lien) et autres spécialités régionales bien connues à Saint-Hyppolite (lien).

Nous terminons la journée par une petite promenade autour du village de Hugues et c'est avec le ventre bien rempli que tout le monde se couche en calant son réveil pour 6h00 le lendemain.

Dimanche 4 octobre : jour de la Trans-Territoire

Les conversations de la veille étant focalisées sur les prévisions météo, c'est avec une agréable surprise que nous constatons que la pluie est tombée durant la nuit mais pas assez pour gâcher le programme de la journée. Certes le ciel est un peu couvert mais cela à pour avantage de maintenir des températures douces pour la saison.

Le « gros » déjeuner avalé, nous partons pour Belfort où les premiers départs sont prévus pour 8h00.
La Trans-Territoire est une manifestation régionale qui réuni plus de 5000 participants. Pour cette 26ème édition, cinq parcours allant du 20km familial au 75km sportif étaient proposés, ce dernier passant par le Ballon d'Alsace culminant à 1247 mètres (lien).

Le temps d'avaler un café et retirer les plaques avec le joli t-shirt rose bonbon, nous prenons place sous l'arche du départ. Le coup de sifflet donné, nous voilà pédalant dans les rues de Belfort. La sortie de la ville est annoncée lorsque nous apercevons les jolis jardins ouvriers dominant l'Etang des Forges (lien).

Le ton est donné et on devine la formation des groupes pour la suite de la randonnée. Je perds de vue Jean-Marie, Yvan, Hugues, Freddy et Jean-Marc au bout du 10ème kilomètre et me met sur un rythme de croisière sachant que le plus dur est devant nous. Ma devise pour la journée « aller vite c'est bien, aller loin c'est mieux ».

J'avance tranquillement avec le reste du groupe en prenant soin de pédaler « rond » sans jamais forcer pour m'économiser. Les chemins sont humides mais praticables et à part une descente un peu glissante pour donner du piment à la course, les chemins sont vraiment tip top.

DSC07874

Lorsque le GPS affiche 20 kilomètres, on aperçoit le premier ravitaillement et je retrouve ceux qui étaient en tête de la course s'apprêtant à repartir. Jean-Marc décide de rester avec le peloton... Le ravitaillement est bien fourni et les saucisses posées sur les tables nous regardent avec leurs yeux doux. Je résiste tant bien que mal...

Nous repartons et deux kilomètres plus loin, il faut faire le choix entre le 50km et le 75km. Personnellement la question ne se pose pas. Seul Julien bifurquera sur le 50, le reste du groupe ayant été convaincu par Jérôme que faire autant de kilomètres et ne pas voir le Ballon était inconcevable.

Commence alors l'ascension sur 10km par une piste carrossables très large tout en lacets. Jean-Marc et moi nous callons sur le même rythme et on ne reverra plus les autres copains jusqu'à l'arrivée.

La montée ne présente aucune grosse difficulté technique, tout comme pour la suite du circuit d'ailleurs. La succession de paysages et végétation est de toute beauté et font vite oublier la fatigue. Il suffit de faire tourner les pédales, admirer la nature qui se teinte de couleurs chaudes en cette saison automnale. La brume qui encercle les sapins et autres arbres donne un côté mystérieux à la forêt. Il fait frais mais pas froid, les maillots du club nous protègent bien de l'humidité ambiante durant cette première partie.

DSC07878

Arrivés au sommet nous enchainerons tantôt des singles ou des pistes plus ou moins larges mais jamais monotones. Les descentes sont grisantes et à plusieurs reprises je suis obligé de me rappeler de la formule « Energie = Masse par Vitesse » pour calmer mon ardeur. Et oui la clavicule n'est pas encore consolidée à 100%.

La brume fini par se dissiper avec l'arrivé du soleil et avec Jean-Marc nous prenons le temps d'admirer les points de vue lorsque la végétation se fait moins dense. Malheureusement la batterie de mon appareil photo ayant rendu l'âme au bout de 30km il m'a été impossible de capturer les plus beaux points de vue. Tant pis, les souvenirs resteront gravés dans nos têtes.

DSC07880

Nous finirons la boucle après 6 heures de roulage, pauses comprises, et retrouvons les têtes de course devant leur repas à côté d'une scène crachant de la country music avec plus de 1000 dB...

Le reste du groupe arrivera 30minutes plus tard, fatigués mais heureux d'avoir bouclé les 75km.

Un grand merci à Hugues pour nous avoir permis de découvrir cette magnifique région de France. On ne remerciera jamais assez ses parents pour leur hospitalité, gentillesse et disponibilité. Sans vouloir plagier un fameux slogan, je comprends un peu mieux la force tranquille de ce garçon.

DSC07885

La trace GPS

Commentaires  

#8 Robby 09-10-2015 07:15
Beau petit résumé….Un Week end très agréable aussi pour la Robert’s family avec des personnes joueuses (hein Jean Marie !), takines (Freddy !) mais qui ne supportent pas très bien la poire et la framboise ! Sincèrement merci (frangin)pour ce petit séjour, pour la belle description de cet évènement Belfortain ( Mario) et les vidéos à venir ( The Freddy’s Caméraman !). Au plaisir de venir rouler dans vos contées… Anna et Ivan
#7 Hugues robert 08-10-2015 21:26
Merci mario pour ce récit de not super we franc-comtois!
#6 Mario 06-10-2015 21:08
Citation en provenance du commentaire précédent de jac.faure :
Demeurant à Belfort et participant à la Trans. , je ne résiste pas à l'envie de faire partager votre récit à mes indigènes d' amis tant il nous transporte dans l'essence même de l'esprit de la Transterritoire .Fabuleux! : :-) et vous parlez si bien de la découverte de la Franche-Comté!......Que vive le VTT....à Ballancourt et ailleurs!

Et bien n'hésitez pas de venir nous voir lors de notre randonnée annuelle qui se tient le premier dimanche de septembre. Vous ne regretterez pas le déplacement...
+1 #5 Freddy 06-10-2015 20:03
Bravo Mario pour ce récit qui résume un weekend pendant lequel on a vu la vie en rose :-)
#4 LucDel 06-10-2015 11:04
Bravo Mario, un récit à l'image de ce week-end : très réussi. Et encore un grand merci à la Robert's family.
#3 jac.faure 06-10-2015 09:04
lien envoyé à :P
#2 jac.faure 06-10-2015 08:20
Demeurant à Belfort et participant à la Trans. , je ne résiste pas à l'envie de faire partager votre récit à mes indigènes d' amis tant il nous transporte dans l'essence même de l'esprit de la Transterritoire .Fabuleux! : :-) et vous parlez si bien de la découverte de la Franche-Comté!. .....Que vive le VTT....à Ballancourt et ailleurs!
#1 carlos 06-10-2015 06:57
un résumé aussi captivant que votre week end d'après ce que j'ai entendu

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...